Témoignages d'anciens étudiants

Les témoignages ci-dessous ont été recueillis lors d'une enquête réalisée en Décembre 2015 sur le devenir de nos anciens étudiants (voir rubrique "que sont-ils devenus ?").
Chacun pouvait répondre de manière facultative à la demande suivante : "Si vous souhaitez contribuer à la rubrique « témoignages » du futur site web, merci de nous transmettre quelques lignes sur votre perception de l’enseignement qui vous a été dispensé au cours de votre DESS/master, l’impact que cela a pu avoir sur votre cheminement professionnel".
Chaque réponse a été retranscrite dans son intégralité.



... de A à F

Alcaras Gwénaëlle (BMBP, 2015) : "L’enseignement qui m’a été dispensé tout le long de mon master m’a permis une marge de progression conséquente ! La diversité des UE permet d’avoir des enseignements partagés avec d’autres masters et/ou parcours, ce qui favorise l’ouverture d’esprit. Enfin, le master a été une étape importante dans le développement de ma démarche et ma réflexion scientifiques. On nous apprend avant tout à réfléchir sur des thèmes et c’est ce qui est le plus important pour la suite dans le monde de la recherche."


Bacq-Labreuil Aurélie (BMBP-ESBS, 2015) : "Ancienne étudiante de l'école supérieure de biotechnologie de Strasbourg; j'ai eu la chance de bénéficier du master biologie et valorisation des plantes en plus de mon cursus. Les enseignements dispensés m'ont permis d'accroître ma connaissance dans le domaine des plantes et des techniques utilisées en laboratoire."


Baptiste Caroline (SNVIE 2006) : "Grâce au Master SNVIE, j’ai  mis rapidement en application les enseignements qui m’ont été dispensés, au cours d’un stage de 6 mois. Cette immersion pratique a été très bénéfique pour approfondir les connaissances que j’avais acquises durant cette formation et  m’insérer professionnellement par la suite."


Batzenschlager Morgane (BVI, 2011) : "De par la richesse et la diversité de ses enseignements, le master « Biologie et Valorisation des Plantes » a constitué pour moi une excellente formation à la recherche. Au-delà des formations pratiques et théoriques de qualité, j’ai particulièrement apprécié le fait de pouvoir construire un parcours personnalisé, à la pointe des dernières avancées scientifiques et technologiques. L’intervention et le témoignage de nombreux professionnels m’ont également permis d’être guidée dans mes choix d’orientation de carrière."


Blanc Nathalie (SNVIE 2004) : " Le master en 2004 était de très bonne qualité, les enseignants-chercheurs qui intervenaient nous ont apporté des connaissances indispensables quand à notre futur métier dans le domaine. Il m’a par contre été difficile de trouver de suite un emploi, mais après une année de recherche j’ai travaillé d’abord en CDD puis maintenant en « CDI » dans des laboratoires publics."


Boachon Benoît (BCMP, 2006) : "Excellent Master très formateur."


Brahim Semir Mathieu (BCMP, 2006) : "Un enseignement pointu et de qualité qui permet une vision globale du monde de la recherche tout en participant à un projet d'équipe ciblé, motivant et enrichissant, tant du point de vue personnel que professionnel !"


Branchu-Strugala Aurore (VRV 2012) : " Enseignement très ouvert sur les domaines pharmaceutique, cosmétique et agro-alimentaire. Formation de qualité, attentive à ses étudiants."


Bun Sakda (SNVIE 2007) : "Formation très complète, avec un enseignement spécialisé d’excellence aussi bien dans la recherche fondamentale que dans la recherche appliquée. En corrélation avec les problématiques économiques et scientifiques du moment, et présence d’intervenants très intéressants sur plusieurs thématiques ouvrant encore plus les perspectives de la formation."


Burlot Anne-Sophie (VRV 2013) : "J’ai étudié à l’Université de Strasbourg seulement pour mon Master 2ème année et j’en suis sortie très contente. J’ai reçu un très bon et sympathique accueil de la part des étudiants et des professeurs. Le programme d’enseignement a bien répondu à mes attentes et j’ai pu intégrer, lors de mon stage de fin de Master, un laboratoire de recherche travaillant sur la valorisation des algues. Grâce aux connaissances et aux compétences que j’ai acquises lors de mon parcours universitaire et notamment à Strasbourg, mes responsables de stage ont été satisfaits de mon travail et m’ont alors proposé de continuer en thèse. J’ai accepté. L’année après ma première année de thèse, mes responsables ont engagé une autre étudiante venant du même Master (Valorisation de Ressources Végétales). Cette année, cette étudiante commence une thèse dans notre laboratoire. Elle travaille sur l’activité antibiofilms marins des huiles essentielles. "


Caridi Claudia (PE 2011): "Je retiens du parcours PE sa pluridisciplinarité. Les options que j'avais choisies à l'époque correspondent à des domaines qui continuent de m'intéresser dans mon métier au quotidien, qu'il s'agisse de la connaissance générale des écosystèmes, de la mise en application de protocoles de suivis naturalistes, du droit de l'environnement ou encore d'une culture générale sur la culture de la vigne (poste en contexte de piémont viticole) ...
Le master m'a donné la possibilité de réaliser de nombreux stages qui ont largement facilité mon insertion professionnelle."


Chalkiadakis Elefthérios (SNVIE 2009) : "Ce master m’a permis d’acquérir de solides bases scientifiques ainsi que d’être pluridisciplinaire et de facto, d’ouvrir un champ de perspectives de valorisation important. La formation qui m’a été donnée m’a permis de me préparer à faire le lien entre la recherche fondamentale et la valorisation industrielle."


Charlet Pierre (VRV 2010) : "Que de nostalgie en repensant à ce Master ! Une formation multidisciplinaire entre la biologie, les biotechnologies et la pharmacie composée de cours et conférences passionnantes pour qui est intéressé par le domaine végétal et ses applications dans l’industrie. Mon insertion professionnelle n’a cependant pas été aisée, les recruteurs n’étant généralement pas attentif à l’intitulé du Master (expérience personnelle). Ceci étant, et après avoir appris à me positionner correctement sur le marché, ce Master représente un atout en terme de compétences professionnelles et d’adaptabilité."


Delécolle Julien (VRV2012) : "Ce sont la diversité et la complémentarité des unités d’enseignements, ainsi que les nombreux travaux pratiques, effectués sur des appareils de pointe, qui m’ont permis à la suite du master d’intégrer un projet de thèse en collaboration avec un industriel."


Di Pascoli Thomas (VRV 2012) : "Un Master pluridisciplinaire qui prépare efficacement à la gestion de projets en équipe ou en individuel avec des niveaux de complexités permettant aux étudiant d’affronter aussi bien le monde de la recherche fondamentale que le monde de l’industrie.
Il permet d’avoir une vision à la fois globale de la chimie analytique et surtout une vision plus intrinsèque de la phytochimie. De par ses compétences “couteau Suisse”, l’étudiant pourra aussi bien se diriger vers les laboratoires publics ou privés et assumer différents types de postes (support technique/développement/management/gestion de projets/troobleshooting/etc.) et offrir ainsi une excellence opérationnelle à ses futurs employeurs.
Cette formation apporte surtout de fortes expériences appliquées et théoriques, transmises par des enseignants passionnés et dévoués à la réussite professionnelle de leurs étudiants."


Egert Aurélie (BCMP, 2007) : "Le Master Recherche que j’ai effectué m’a donné de bonnes bases théoriques et pratiques pour démarrer facilement une thèse en biologie végétale. Néanmoins je ne pensais pas que les débouchés seraient aussi difficiles et qu’avec une thèse on est « surqualifié » pour de nombreux postes et donc bloqués dans la recherche d’emploi, surtout pour des postes en CDI. Nombreux sont les postdocs qui se réorientent, cela est bien dommage. Je pense que la filière « pro » est plus adaptée à la grande majorité des postes à pourvoir dans le domaine de la biologie végétale."


... de G à L

Gallé Jean-Baptiste (VRV 2011) : "Un enseignement complémentaire à mon cursus de pharmacie en valorisation des Substances Naturelles. La formation au sein de ce master m'a permis d'effectuer un stage de M2 très intéressant au sein des Laboratoires Pierre Fabre et de poursuivre sur un Doctorat en chimie des Substances Naturelles avec une bourse de l'école Doctorale."


Garnier Maëlle (VRV 2015) : "Mon projet professionnel était de travailler dans l’utilisation des plantes pour la production de produits de santé ou cosmétique. Après un premier master en biotechnologies à Dijon, le master VRV a été un vrai plus pour réussir mon projet professionnel. Il m’a permis d’acquérir les connaissances nécessaires qui me manquaient. J’ai également trouvé mon stage de fin d’étude via des contacts fournis par les responsables du master. Je suis aujourd’hui en CDD dans la société où j’ai effectué ce stage de fin d’étude, où le travail correspond exactement à mon projet professionnel."


Goigoux Sandrine (SNVIE 2007) : "J'ai tout simplement adoré cette formation, d'un point de vue enseignement, mais aussi enseignants (très sympathiques et pédagogues). J'ai également eu la chance de rencontrer des étudiants exceptionnels qui ont permis une bonne ambiance dans cette promotion 2006/2007. Je garde de très bons souvenirs de cette fin d'étude dans ce Master SNVIE. Je ne regretterai jamais d'avoir choisi Strasbourg!"


Guillemain Grégory (SNVIE 2006) : "Grâce à la formation dispensée dans ce  DESS j’ai pu commencer à travailler dans l’industrie alimentaire pendant quelques années avant de me diriger vers la pharma. Je travaille désormais en tant que biochimiste dans un groupe de toxicologie à Novartis pharma. Bien que mon métier n’ait plus rien à voir avec le domaine végétal, le DESS SNVIE m’a permis d’acquérir les compétences nécessaires en biochimie et biologie moléculaire pour pouvoir accéder a ce type de poste."


Haas Marine (PE 2015) : "Concernant mon ressenti sur ce master, je pense avoir reçu une formation de très bonne qualité, avec des enseignants à notre écoute. La variété des matières m'a permis d'avoir des connaissances variées, allant de la biologie végétale au droit environnemental, et personnalisées. En effet, on façonne notre propre parcours, avec les spécialités qui correspondent à notre projet pro. De plus j'ai reçu un enseignement théorique mais aussi pratique, essentiel quand on souhaite s'insérer professionnellement après le master. Je garde un très bon souvenir de mes deux années de master, avec une entente et une cohésion extraordinaire au sein de ma promo."


Héberlé Eléa (BVI 2013) : "Le master BMBP (anciennement BVI) a été très enrichissant sur le plan théorique, pratique et méthodologique. Mais également sur le plan humain, car les effectifs sont réduits en master (4 dans notre cas), ce qui a permis d’installer une réelle dynamique d’entraide et une bonne ambiance.

Je recommande tout à fait ce master à n’importe quel étudiant qui souhaiterait approfondir ses connaissances et compétences en biologie moléculaire, car il est au moins aussi formateur qu’un master de biologie moléculaire animal, et ce sont des enseignants passionnants et passionnés qui nous ont fait découvrir chaque aspect de la biologie végétale pendant ce cursus."


Houdin Cyrielle (VRV 2013) : "Master avec des enseignements intéressants cependant plus tourné vers le domaine pharmaceutique, que cosmétique ou agroalimentaire. Le problème majeur reste la possibilité d'embauche à la fin de ce master."


Kohler Caroline (PE 2011): "L'aspect multidisciplinaire du parcours PE a été un atout pour se diriger vers la recherche. Ayant fait partie de la 1ère promo de ce parcours, nous nous sentions un peu seuls pour la recherche de stage en écologie, mais des contacts ont certainement été créés depuis. L’évolution du parcours tient compte des suggestions que nous avions faites : ajout de compétences nécessaires telles que statistiques, SIG… il ne manque plus qu’un court stage en M1, ce qui est formateur et apprécié par les recruteurs (pro et recherche)."


Konn Mélanie (SNVIE 2007) : " Supers souvenirs. Bon partage des connaissances entre enseignants et élèves. Enseignants accessibles, toujours présents".


Lallemand Benjamin (BCMP, 2009) : "Enseignement permettant d’avoir une vision experte dans plusieurs domaines scientifiques. En prenant un peu de recul et en cherchant à mettre en synergie les différentes connaissances, l’enseignement m’a permis de m’approprier les sciences selon un point de vue global et d’en déchiffrer les nombreux débouchés dans un environnement économique en constante évolution. La passion de l’enseignement qu’est celle des professeurs du master est contagieuse et m’a amené à considérer le conseil comme une possibilité professionnelle."


Le Grand Nelly (SNVIE 2007) : "Un complément indispensable à mes études de pharmacie que j’ai souhaité orienter vers les substances naturelles végétales. Ce master m’a permis de trouver très rapidement du travail dans une entreprise cosmétique en tant que responsable des matières 1ères végétales (développement de la gamme d’ingrédients cosmétiques, qualité, aspect règlementaire…)."


Le Maitre-Pellé Diane ( BVI, 2014) : "Très bonne formation, appréciée par les laboratoires  de recherche. Il y a cependant un manque de stage en première année."


... de M à R

Magne Kévin (BVI 2012) : "La formation Biologie et Valorisation des Plantes parcours Biologie Végétale Intégrative (BVP-BVI) est une excellente formation. Les enseignements dispensés dans ce master reposent sur des travaux de recherches récents et le corps d’enseignant-chercheurs qui dispense ces cours est constitué de personnes très qualifiées et passionnées par la recherche dont les enseignements ne peuvent qu’inciter à faire de la recherche sur un modèle végétal."


Mandavid Hugues (VRV 2012) : "Le master VRV offre un enseignement riche et complet dans le domaine des ressources végétales. Il permet une approche pluridisciplinaire et un large domaine d’application, de la pharmaceutique à la cosmétique en passant par l’agro-alimentaire. Le master permet à la fois de continuer dans la recherche ou de trouver du travail à la sortie. Les options et le stage sont vraiment déterminants quant à la direction que l’on veut donner à la suite de notre carrière !"


Mathieu Richard (SNVIE 2003) : "J’ai reçu un enseignement exceptionnel à l’ULP, qui m'a permis de me perfectionner dans les techniques membranaires tout en acquérant les méthodes de chimie analytiques essentielles en R et D. J’ai créé mon entreprise, CANUTRI (alimentation animale pour les chiens de grande race)  dès la fin de mon master grâce à la formation en chimie des produits naturels (antioxydants). J’ai quitté l’entreprise en 2008 et celle-ci fait, actuellement, plus de 1 million de CA / an. Je travaille aussi en tant que chargé de mission avec un ancien du DESS, le Laboratoire MATHE,  sur des projets de valorisation de fruits par des process particuliers. Au sein de mon lycée j’ai participé à un projet sur la phytoremédiation avec différents acteurs, comme l’IMBE et le Parc national des Calanques.


Mbengue Mame Fatou (BCMP, 2008) : "La formation que j’ai suivie, bien que plus destinée à la recherche, m’a donné une base solide dans le fonctionnement de la plante ; ce qui me permet aujourd’hui une intégration facile dans le monde de l’agronomie pure. Mieux encore, les cours de physiologie végétale et de phytopathologie me donnent une vision plus approfondie sur le comportement de la plante dans son environnement."


Pierrot Mylène (PE, 2014): "Ce master BVP m'a permis de connaître plus au sujet de la valorisation des plantes ainsi que sur l'environnement et ma apporté l’occasion de réaliser un stage enrichissant à Montréal. "


Pinceloup Nicolas (PE 2011) : "(le master) nous fournit les outils nécessaire au monde du travail à condition de bien cibler le domaine dans lequel on veut s'engager et à condition de bien choisir son stage de fin d'étude."


Pineau Emmanuelle (BMBP, 2014) : "Formation qui s’adapte aux objectifs des étudiants (nombreuses UEs au choix) qui permet de construire au mieux son parcours. Stage en M1 et M2 qui rendent le master professionnalisant malgré que ce soit un parcours universitaire. Possibilité d’acquérir des compétences pratiques car les UEs sont presque toutes composées de TP en plus des CM."


Rémy Sébastien (SNVIE 2007) : "Le domaine de la recherche clinique étant peu connu, il existe très peu de formations dédiées à cet univers. Malgré tout le Master SNVIE a permis de m’apporter une méthodologie de revue et d’analyse scientifique de documents. Egalement, une méthode de réflexion pour comprendre des protocoles règlementaires et aider à la mise en place d’études en recherche clinique, dans diverses aires thérapeutiques. Et malgré tout, un niveau d’étude minimum requis pour être recruté dans cette Entreprise. La compréhension scientifique des attentes d’un client en termes de développement d’une molécule est très importante, tant les enjeux économiques et de santé sont importants. Ce métier est orienté « gestion de projet » plutôt que manipulation en laboratoire. C’est donc un aspect différent de l’apprentissage du Master qui est mis à profit – néanmoins avec l’opportunité de pouvoir assister à l’essai de certaines molécules issues des plantes sur des patients et du résultat des tests par la suite (souvent quelques années après).
Les Sociétés pharmaceutiques ont à l’heure actuelle découvert un nombre incalculable de molécules naturelles et les efforts financiers de recherche et développement ont été tellement conséquents que la tendance actuelle est à la « fabrication » de nouvelles molécules par addition de groupements spécifiques à des molécules existantes (biotechnologies / bio-similaires). Cela ouvre de nouvelles perspectives d’évolution pour nos futurs médicaments."


... de S à Z

Schelcher Cédric (BMBP, 2014 : "Enseignement de qualité, professeurs disponibles, options variées afin de personnaliser son cursus en fonction de ses intérêts scientifiques. Master permettant de continuer en thèse."


Sieber François (BCMP, 2008) : "Les professeurs et responsables de ce Master ont su créer le bon équilibre entre les connaissances de pointes à acquérir dans le domaine végétal au travers de cours théoriques tout en illustrant ce savoir des recherches des équipes locales reconnues internationalement et souvent leader de leur sujet d’étude."


Sindt Lauriane (VRV 2014) :"Le master BVP propose un enseignement à la fois diversifié, complet et pointu permettant d’accéder au secteur professionnel et à la recherche portant sur les ressources végétales. Chaque parcours permet d’accéder à une réelle spécialisation tandis que le tronc commun apporte une base solide dans les divers domaines de la biologie / biochimie végétale et des biotechnologies. Ma filière VRV m’a apporté un panel de connaissances en chimie analytique qui m’ont permis d’accéder à un stage dans le domaine de l’œnologie, et à un emploi d’ingénieur d’études dans le même laboratoire. La recherche de nouveaux composés du vin implique la mise en œuvre de techniques de chimie analytique et de purification qui m’ont été enseignées en master et que j’ai appris à maîtriser lors du stage de 6 mois qui conclut la formation BVP."


Stutz Célia (PE 2015): "Un master pluridisciplinaire aux parcours personnalisables qui nous donne accès à un assez large choix de postes pour peu que l’on soit mobile géographiquement, prêt à enchaîner des CDD de courtes durées et créatif dans sa recherche d’emploi.

Ayant suivi le parcours environnement de ce master, l’insertion professionnelle peut s’avérer plus difficile que pour les autres parcours, une formation additionnelle en agronomie ou un M2 en école de commerce/gestion peut-être un plus pour faciliter la recherche d’emploi par la suite."


Teyssier Lény (BVI, 2012) : "J’ai apprécié d’avoir une liberté de choix dans les modules. Globalement, les enseignements sont pertinents et de qualité, les travaux pratiques permettent de réellement manipuler et le panel des techniques abordées est complet."


Vastel Antoine (VRV 2012) : "Master très riche d’enseignements animé par des intervenants très compétents et intéressants. Dans mon cas, les opportunités professionnelles qui se sont présentées à moi à la sortie de ce Master n’étaient pas en rapport direct avec celui-ci mais avec mon cursus de pharmacie industrielle. J’envisage à terme de trouver un poste à « thématique végétale » dans l’industrie pharmaceutique."


Weindling Esther (SNVIE 2008) : "J’ai beaucoup apprécié la qualité et la diversité des enseignements du Master SNVIE. Ce master est pluridisciplinaire et des intervenants de différentes spécialisations dans le monde du Végétal interviennent. Il m’a donné le goût de la Science et curieusement m’a dirigé vers la voie académique pour laquelle j’éprouve une véritable passion. Merci à à toute l’équipe enseignante !"


Willmouth Aurore (VRV 2015) : "Dans l'ensemble, il s'agit d'une bonne formation mais le problème reste la recherche de travail après le master vu qu'il est assez spécialisé. De plus, beaucoup de BTS ont les mêmes compétences que nous, du coup les entreprises les privilégient afin de les payer moins."